Qui sommes nous?

UPAC-T, l'Union de Professionnel·les des Arts et de la Création - pôle Travailleur·euse, est née en réponse à l'impact de la crise COVID sur le secteur artistique, culturel et événementiel. Ce regroupement réunit à ce jour une quinzaine de fédérations défendant les intérêts des travailleur·euse·s de diverses disciplines (arts plastiques, audiovisuel /cinéma, arts vivants, bande dessinée, illustration, musiques).

Nos objectifs principaux :

  • Protéger nos travailleur·euse·s pendant la crise

  • Centraliser et partager les informations

  • Communiquer et mobiliser sur nos réalités

  • Dialoguer directement avec le monde politique et le sensibiliser à nos enjeux

  • Concevoir et construire ensemble un véritable statut social pour les travailleur·euse·s de nos secteurs


L’Union se compose des trois groupes actifs : ‘Statut,Covidet 'Communication'.

Les groupes ‘Statut’ et ‘Covid’ s'emparent des problématiques liées à la réforme du statut des travailleur·euses de la culture et aux dégâts causés par la crise COVID. Leur objectif premier est de construire des partenariats et des actions concrètes pérennes qui contribuent à l’amélioration du quotidien des travailleur·euse·s des arts et de la création.

Le groupe communication établit une liaison régulière entre les professionnel.les, les citoyen·ne·s et le monde politique en les informant et sensibilisant sur les réalités du secteur tout en donnant de la visibilité à notre union, ses luttes, ses revendications et ses propositions.


Nos combats : des campagnes pour plus d'impact

Depuis sept mois, nous sommes sur le terrain pour faire entendre la voix des travailleur·euse·s des arts et et de la création. Sept mois de combat, avec des résultats concrets.

  • 19 mai 2020 : la campagne “No culture No future” alerte l’opinion publique sur le silence assourdissant du Fédéral à l’égard de notre secteur.
    Résultat
    : une conférence interministérielle le 24 mai 2020 avec sept ministres autour de la table (après plus de deux mois de crise), et des auditions à la Chambre le 29 mai 2020.

  • 25 juin 2020 : la campagne “Still standing”. Le gouvernement se déresponsabilise de l'impact de la crise sanitaire sur les travailleur·euse·s et freine l'action législative du Parlement à la Chambre des représentants. Nous sortons dans la rue, dans onze villes du pays, puis nous faisons entendre notre voix directement au Parlement.
    Résultat : des mesures d’urgence sont enfin votées, le 15 juillet 2020 (après quatre mois de combat).

  • 15 octobre 2020 : la campagne “Don’t switch off”. Pour la pratique de nos disciplines, nous dépendons de tous les niveaux de pouvoir. C’est la cacophonie, nos secteurs méritent des décisions claires. Le 19 octobre 2020, nous sommes reçus par les Ministres Dermagne et Clarinval avec, entre autres, l’Horeca. Les mesures d’urgence seront prolongées jusqu’au 31 mars 2021.

Les fédérations de l'UPAC-T

ABDIL — Auteur.trice.s de la Bande Dessinée et de l'Illustration Réuni.e.s
AIRES LIBRES — Fédération des Arts forains, du Cirque et de la Rue
AMBITUS — Fédération des ensembles belges indépendants des musiques classiques
ARRF — Association des réalisateurs et réalisatrices francophones
ARTISTS UNITED
CCTA — Chambre des Compagnies Théâtrales pour Adultes
CTEJ — Chambre des théâtres pour l'enfance et la jeunesse
FACIR — Fédération des auteurs compositeurs interprètes réunis
laFAP — Fédération des Arts Plastiques
FAT — Fédération Théâtre Action
FBMU — Fédération des Bookers et Managers Uni·e·s
FDC Fédération des conteurs professionnels
HORS CHAMPAssociation des métiers du cinéma et de l'audiovisuel
M-Collectif — Marionnettes, théâtre d'objet et arts associés en FWB
ProDiff Collectif Collectif belge des Métiers de Diffusion et Production en Arts de la Scène
RAC — Fédération du secteur de la création chorégraphique FWB
UAS — Union des Artistes du Spectacle



Nos partenaires :
ARTISTES AFFILIÉ.E.S
NO CULTURE NO FUTURE
NO TECH NO SHOW
STILL STANDING FOR CULTURE

Nos groupes actifs et leurs actions

© Pierre-Yves Thienpont

Protocoles sanitaires, déconfinement, mesures d'urgence, mobilité internationale...

© J.-C. Guillaume

Vers un nouveau statut pour les travailleur.euse.s des arts et de la création